TwisterEos_logo_edited.jpg

TwisterEos est une interface logicielle permettant de contrôler directement des commandes du logiciel d'éclairage Eos (attributs de projecteurs automatiques, faders, snapshots, roue, etc.) à l'aide du contrôleur Midi Fighter Twister.

Twistereos

Installation avec Twistereos
idi Fighter Twister

Midi Fighter Twister de DJ Tech Tools

FADER_view.png

Interface de TwisterEos

 

A PROPOS

 

Préambule : TwisterEos est une interface conçue avant tout pour mon usage personnel et que je mets à disposition ici. Elle n'est ni développée ni testée avec le cahier des charges d'une application commerciale. Merci de l'utiliser en connaissance de cause et de prendre connaissance des éventuelles limitations et bugs connus en bas de la page.

1 - TwisterEos

TwisterEos s'adresse aux régisseurs et créateurs lumière travaillant avec le logiciel ETC Eos en mode nomade et souhaitant disposer d'une surface de contrôle hardware vers certains paramètres du logiciel tels que les faders, les attributs des projecteurs automatiques, les snapshots ou la roue (wheel).

Elle propose une pré-assignation des boutons du Fighter Twister optimisée pour Eos tout en permettant la personnalisation de certains éléments via une interface graphique simple.

Elle fonctionne sous Windows (prochainement sous Mac) et a pour objectif de rendre le Fighter Twister directement prêt à l'emploi dans Eos avec des assignations déjà pensées.

De plus, elle permet des retours visuels animés (via les LEDs du Fighter Twister) et des combinaison de boutons difficilement réalisables autrement.

L'application communique en MIDI avec le Fighter Twister et envoie les informations en OSC à Eos .
Elle reçoit également les informations OSC en provenance de Eos afin de mettre à jour en temps réel certains affichages LEDs du contrôleur (le niveau des faders par exemple).

 

L’interface permet notamment de :

  • Contrôler 6 pages de 10 faders, avec pour chaque fader le niveau, la touche Bump, la touche Groupe/Assert et la touche Load.

  • Émuler le comportement des encodeurs de Eos afin de contrôler 3 pages de 10 paramètres FCB avec pour chacun d'entre eux un réglage normal, un réglage fin, un réglage super fin et un rappel de la position Home.

  • Émuler la roue principale avec un bouton rotatif du MFT accessible en permanence.

  • Rappeler 12 snapshots Eos personnalisables

Une fois l'application ouverte, celle-ci fonctionne en arrière-plan.

Chaque configuration peut être enregistrée sous forme de presets rappelables instantanément via l'interface graphique, multipliant ainsi les possibilités déjà nombreuses du MFT.

Il est enfin possible d’exporter ces presets dans un fichier que l’on pourra facilement ré-importer au besoin.

 

2 - Le Midi Fighter Twister (MFT)

Le Midi Fighter Twister est une surface de contrôle MIDI conçue par la firme américaine Dj Tech Tools. Elle est composée de 16 encodeurs rotatifs de précision avec bouton poussoir (Push), anneau de LEDs pour le retour d’information, et 6 boutons de surface sur les côtés (3 à gauche et 3 à droite).

Ces contrôles sont répliqués au sein de 4 banques, offrant ainsi l'accès jusqu'à 88 paramètres MIDI différents ((16+6)x4) tous configurables via le Midi Fighter Utility, l'éditeur Mac/PC dédié.

 

3 - Pourquoi ce contrôleur ?

 

N’ayant jamais trouvé de surface de contrôle bon marché avec des potentiomètres linéaires motorisés suffisamment silencieux pour être utilisés pendant une pièce de théâtre en salle au milieu du public, j’ai fini par abandonner l’idée et n’utiliser que des boutons rotatifs avec course sans fin et retour d’information (= encodeurs avec segments LEDs).
Certes le feeling n’est pas le même qu’un fader linéaire mais c’est pour moi le meilleur compromis actuellement, en attendant la surface de contrôle miracle (fiable, compacte, silencieuse, facilement configurable et bon marché !).

Néanmoins, même un bon contrôleur avec des rotatifs n'est pas si simple à trouver.

Mon choix s’est porté sur le MFT il y a quelques années principalement pour les raisons suivantes :

  • Qualité de fabrication, robuste, compact.

  • Précision des potentiomètres rotatifs.

  • Fonctionnalités que peu d’autres surfaces de contrôle possèdent.

  • Editeur simple et complet.

 

Inconvénients :

  • Un peu cher, mais on sait pourquoi (il en passe de temps en temps d’occasion mais ça reste rare...).

  • Push des boutons rotatifs un peu raide.

  • Touches sur les côtés un peu raides elles aussi, assez peu pratiques d’accès et plutôt difficiles à actionner sans maintenir le contrôleur qui sinon a tendance à déraper sur le côté.

Pour résumer, le Fighter Twister se focalise sur 16 boutons rotatifs, mais avec une grande qualité de conception et avec un éditeur complet et bien pensé permettant de nombreuses possibilités.

MISE EN ŒUVRE

 

1 - Configuration du Fighter Twister

 

Avant toute chose, il faut configurer le contrôleur en interne à l'aide du Midi Fighter Utility, l'éditeur dédié fourni par DJ Tech Tools.

Vous aurez besoin pour cela du fichier de configuration du MFT pour une utilisation avec TwisterEos "TEos_MFT_config" (lien Google Drive).

 

Une fois ce fichier téléchargé et Midi Fighter Utility installé sur votre ordinateur, connectez le Fighter Twister en USB à votre ordinateur sans passer par un hub.

Vous pourrez passer par un hub par la suite pour l'utiliser, mais il est déconseillé de le faire pour le configurer.

 

- Ouvrez Midi Fighter Utility.

- Allez dans File/Import en haut à gauche et sélectionnez le fichier de configuration téléchargé.

- Cliquez sur le bouton bleu "SEND TO MIDIFIGHTER" en bas de l'éditeur pour transférer la configuration vers le contrôleur.

Synoptique de Twistereos
 
 
 
Capture MFT editor.JPG

L'interface de Midi Fighter Utility

 

2 - Utiliser TwisterEos

2.1 - Téléchargement et lancement

Vous pouvez télécharger TwisterEos via le lien Google Drive ci-dessous :

Une fois le fichier dézippé, ouvrez le dossier principal. A l'intérieur se trouve un répertoire nommé "resources" ainsi que les fichiers "TwisterEos.exe" et "TwisterEos.mxf".

Ces fichiers doivent toujours rester ensemble dans le même repertoire et le repertoire "resources" ne doit pas être effacé, modifié ou renommé, sans quoi l'application ne fonctionnera pas.

TwisterEos a été développé sous Max, mais il n'est pas nécessaire d'avoir Max installé sur son ordinateur pour l'utiliser. C'est un standalone (exécutable), il suffit de double cliquer sur le fichier "TwisterEos.exe" pour le lancer.

A la première ouverture de TwisterEos, il est possible qu'une fenêtre du pare-feu Windows Defender s'affiche. Vous pouvez autoriser l'accès.

2.2 - Vue d'ensemble de l'interface

 
Vue générale de Twistereos

[1]- Configuration réseau

[2] - Enregistrement, import et sauvegarde des presets

[3] - Configuration des snapshots (gauche)

[4] - Configuration des snapshots (droite)

[5] - Visualisation et configuration de la vue en cours, Fader ou FCB  (ici la vue Fader)

[6] - Sélection de la vue Fader

[7] - Sélection de la vue FCB

 

2.3 - Généralités

 

Afin d'optimiser l'interface graphique de TwisterEos, la vue Fader et la vue FCB sont superposées mais en réalité ce sont deux fenêtres distinctes. Les deux boutons [6] et [7] de chaque côté du MFT permettent de sélectionner la vue que l'on veut visualiser ou configurer.

Les paramètres de TwisterEos configurables sont tous sur fond bleu (hormis les paramètres réseau).

Il s'agit des 30 attributs de projecteurs dans la vue FCB, et des 12 Snapshot (3 de chaque côté du MFT et 6 dans la vue Fader).

Ces paramètres sont ceux enregistrés dans les presets ([2]), et uniquement ceux là.

Les autres éléments de l'interface ne servent qu'à la visualisation.

Une petite aide contextuelle en anglais apparaitra au bout d'une seconde lors du survol avec la souris d'un élément de l'interface graphique (il est prévu qu'elle soit aussi à terme en français).

TwisterEos n'utilise pour le moment que les banques 1 et 4 du Fighter Twister.

Les banques 2 et 3 ne sont pas utilisées par l'application mais restent accessibles dans un mode équivalent au "MIDI Thru" via les deux boutons de droite ([4]) (voir Snapshots Eos), permettant ainsi d'assigner ces encodeurs dans un logiciel tiers et d'optimiser l'usage du MFT.

 

2.4 - Configuration réseau

L'adresse IP à renseigner est celle de la carte réseau (ou Wifi) de l'ordinateur sur lequel tourne Eos.

​Les ports OSC doivent correspondre :

- "TX OSC port" dans TwisterEos = "OSC UDP RX port" dans le panneau Show Control OSC de Eos.

- "RX OSC port" dans TwisterEos = "OSC UDP TX port" dans le panneau Show Control OSC de Eos.

Les ports par défaut de TwisterEos sont ceux de Eos, à savoir 8000 et 8001.

Afin que TwisterEos puisse recevoir les données OSC de Eos, l'adresse IP doit également être renseignée dans le champ "OSC UDP TX Adresse IP" :

 

 

​​La configuration réseau n'est pas sauvegardée dans les presets.

Cependant, afin de ne pas avoir à la reconfigurer à chaque ouverture, la configuration renseignée dans TwisterEos au moment de l'enregistrement du preset 1 deviendra la configuration par défaut lors de la réouverture.

2.5 - Presets

Les presets permettent d'enregistrer et de rappeler instantannément l'ensemble des paramètres configurés dans l'interface (les champs en bleu). Vous pouvez enregistrer jusqu'à 11 presets.

- Enregister un preset : [Shift] + Clic dans une petite case grise au choix

- Actualiser un preset : sélectionnez le preset à modifier, faites les modifications, puis refaites [Shift] + Clic dans sa case respective

- Supprimer un preset : sélectionnez le preset à effacer et cliquez sur "Clear active"

- Supprimer tous les presets : cliquez sur "Clear ALL"

Vous pouvez entrer un nom pour chaque preset dans le champ texte sous les cases. Ce nom sera sauvegardé dans le preset lui-même lors de son enregistrement.

- Le preset 1 est chargé par défaut à l'ouverture de l'application.

- Le preset 11 est un preset vide par défaut permettant de repartir de zéro sans avoir à vider tous les champs un par un. Il est donc conseillé de ne pas l'écraser (bien que ce soit bien sûr possible).

NB : Les paramètres réseaux, la vue en cours (Fader ou FCB), la page sélectionnée dans chaque vue et l'état du bouton "MFT banks 2 & 3" ne sont pas enregistrés dans les presets.

L'ensemble des presets peut être exporté dans un fichier puis ré-importer via les bouton Import et Export.

TwisterEos charge automatiquement à l'ouverture le dernier fichier utilisé.

Si une modification est apportée à un preset, une fenêtre d'enregistrement s'ouvrira automatiquement lors de la fermeture de l'interface afin de vous proposer de réenregistrer le fichier.

2.6 - Vue FCB (attributs)

Fenêtre de configuration réseau dans Twistereos
Fenêtre des presets dans Twistereosp
 
Eosnetwork_config.JPG
 

La vue FCB s'obtient en cliquant sur le bouton "FCB" [7] sur l'interface ou sur le contrôleur.

Elle permet de visualiser la fonction et la disposition des boutons du MFT pour ce mode et de choisir les attributs machine que l'on souhaite contrôler.

Vue FCB dans Twistereos

{1}- Boutons "paramètre" avec sélection des paramètres FCB à contrôler

{2} - Boutons Alt1 et Alt2 donnant accès aux fonctions alternatives des boutons paramètre.

​{3} - Sélection des pages 1 à 3

{4} - Roue

{1}- Bouton "paramètre"

Encoder_FCB_1.4.jpg

- ROTATION : réglage du paramètre

- PUSH + ROTATION : réglage fin

- ALT1 + ROTATION : réglage super fin

- ALT1 + PUSH : position Home du paramètre

- ALT2 + PUSH : inscription du nom du paramètre dans la ligne de commande de Eos

NB : un flash lumineux de l'anneau de LEDs du MFT confirme que les combinaisons avec les boutons Alt1 et Alt2 ont bien été exécutées.

La couleur du segment LED est définie en fonction des catégories de paramètres FCB provenant de Eos.

 

Pour choisir un paramètre à contrôler avec l'encodeur du MFT, il suffit simplement de le selectionner dans le menu déroulant dans TwisterEos.

La liste de paramètres des menus déroulants s'actualise automatiquement en temps réel en fonction du (ou des) projecteur(s) sélectionné(s) dans Eos.

Une fois un paramètre sélectionné, si celui-ci est commun à différents types de projecteur (comme par exemple le Pan ou le Tilt que l'on retrouve régulièrement sur les différents types d'automatiques), l'encodeur fonctionnera pour tous les projecteurs possédant ce paramètre.

{2}- Boutons "alternatifs"

Ces boutons peuvent être vus comme les touches CTRL ou SHIFT d'un clavier d'ordinateur : utilisés en combinaison avec certains autres boutons du MFT, ils permettent de leur donner une fonctionnalité différente de celle de base.

Seul le push de ces deux encodeurs a une action. La rotation n'a aucun effet.

Alt1_1.4.jpg

- PUSH : Alt1 (à utiliser en combinaison avec le push ou le rotatif des encodeurs des paramètres).

- ROTATION : pas d'action.

Alt2_1.4.jpg

- PUSH : Alt2 (à utiliser en combinaison avec le push des encodeurs des paramètres).

- ROTATION : pas d'action.

{3}- Boutons de sélection des pages de paramètres

Select attrib page_1.4.jpg

- PUSH : sélection des pages de paramètre 1 à 3.

- ROTATION : pas d'action.

{4}- Roue

Wheel_1.4.jpg

- PUSH : [Select Last].

- ROTATION : roue principale des pupitres Eos.

NB : La roue est commune aux vues Fader et FCB afin d'être accessible en permanence quelque soit la vue sélectionnée.

 

2.7 - Vue Fader

La vue FADER s'obtient en cliquant sur le bouton "FADER" [6] sur l'interface ou sur le contrôleur.

Elle permet de visualiser la fonction et la disposition des boutons du MFT pour ce mode, ainsi que de configurer les six snapshots potentiellement rappelables lors des changements de page de faders.

La visualisation des 10 encodeurs s'adapte automatiquement au contenu des faders Eos de la page sélectionnée (à la fois sur TwisterEos et sur le MFT) : un fader avec un contenu apparaitra en orange, un fader vide apparaitra éteint.

L'option pour adapter la couleur du fader au type de contenu est à l'étude... ;-).

Vue Fader dans Twistereos

{1}- Boutons "fader".

{2} - Boutons alternatifs Alt1 et Alt2 (en combinaison avec les boutons des faders).

{3} - Sélection des pages de fader 1 à 6.

{4} - Roue.

{1}- Boutons "Fader"

Fader_1.4.jpg

- ROTATION : réglage du niveau du fader.

- PUSH : touche [BUMP] du fader.

- ALT1 + PUSH : touche [Grp/Assert] du fader.

- ALT2 + PUSH : touche [Load] du fader.

{2}- Boutons "alternatifs"

Idem que pour la vue FCB.

Alt1_1.4.jpg

- PUSH : Alt1 (à utiliser en combinaison avec le push des faders).

- ROTATION : pas d'action.

Alt2_1.4.jpg

- PUSH : Alt2 (à utiliser en combinaison avec le push des faders).

- ROTATION : pas d'action.

{3}- Boutons de sélection des pages de faders

Select fader page 1.4.jpg

- PUSH : sélection des pages de fader 1 à 3.

- DOUBLE PUSH* : sélection des pages de fader 4 à 6.

- ROTATION : pas d'action.

*Pour sélectionner les pages de faders 4 à 6, il faut effectuer un double push sur l'encodeur, c'est-à-dire une double pression rapide, comme le double clic d'une souris. Le segment LED passe alors en mode clignotant.

Un numéro de Snapshot Eos peut être spécifié dans les cases sous chaque bouton (voir ci-dessous).

Une vue de chacune des six pages de faders peut ainsi être créée dans Eos (Tab 28) et rappelée à chaque pression de la touche idoine sur le MFT (oui "idoine" !).

 

2.8 - Snapshots Eos

Capture MFTtoEOS_Fader_view.png

Chacune de ces cases dans TwisterEos permet de sélectionner un Snapshot qui sera rappelé dans Eos grâce au boutons de côté du MFT correspondant.

Il est ainsi possible de se créer un snapshot "Fader" et un snapshot "FCB" dans Eos qui seront rappelées à chaque pression du bouton "vue Fader" ou "vue FCB" du MFT.

Les 4 autres boutons de côté permettent de rappeler n'importe quel snapshot de son choix.

Pour qu'aucun snapshot ne soit rappelé, entrez "0" (la case passe en bleu foncé).

Vous pouvez entrez le numéro avec le clavier de votre ordinateur. Si vous utilisez la molette de la souris, maintenez la touche SHIFT de votre clavier enfoncée pour un défilement plus précis.

bank2&3_1.4.jpg

L'activation du bouton "MFT banks 2 & 3" permet l'accès aux banques 2 et 3 du MFT (inutilisées dans TwisterEos) avec les deux boutons de côté du contrôleur.

Vous gardez ainsi la possibilité d'utiliser les 16 encodeurs de ces deux banques si besoin..

- Bouton du haut : Banque 2 - CC et Notes de 16 à 31

- Bouton du milieu : Banque 3 - CC et Notes de 32 à 47

Les messages sont envoyés sur un port MIDI virtuel nommé "loopMIDI_1" sur le canal 1.

NB : si vous souhaitez créer un port MIDI virtuel sur votre ordinateur pour récupérer ces messages, vous pouvez utiliser l'excellent loopMIDI de Tobias Erichsen, simple, léger, stable et gratuit.

 

NOTES DIVERSES

1. Pistes de développement

 

​- Adaptation automatique de la couleur du segment LED en fonction du mode du fader sélectionné dans Eos : Additif, Inhibition, Effet (un peu compliqué mais pas complètement impossible...) et/ou option pour forcer manuellement cette couleur directement depuis l'interface graphique de TwisterEos.

​- Option pour choisir entre le déclenchement de snapshots ou de macros avec les 6 boutons de côté du MFT.

​- Option pour selectionner les presets de TwisterEos avec les boutons de côté du MFT.

- Implémenter le double push et/ou le Alt+push sur les boutons de côtés du MFT afin d'avoir accès à des fonctions supplémentaires.

- Option pour ajuster la sensibilité des modes "normal", "fin" et "super fin" des encodeurs FCB.

- Detection automatique de l'adresse IP du système au démarrage de l'application

- Éventuellement, utiliser les banques 2 et 3 du MFT pour d'autres commandes, selon besoins futurs.

- Version Mac.

 

2. Versions

- Version 1.4 (actuelle) - 20 mai 2022

 

- Les paramètres dont le nom contient un "/" sont désormais pris en charge (ex : "Gobo Ind/Spd").

- Le menu déroulant des attributs s'actualise en fonction de tout type de projecteurs sélectionnés.

- Amélioration de l'interface graphique.

- Optimisation de la compilation (poids de l'application réduit par 2,5 par rapport à la version précédente).

- Version 1.3 - 04 mai 2022

- Le contenu des menus déroulants de la vue FCB s'adapte désormais automatiquement aux paramètres du dernier projecteur sélectionné dans Eos.

- Les couleurs des segments LEDs pour cette vue sont désormais définies par les catégories en provenance de Eos.

Limitations et bugs connus :

- Les paramètres machine dont le nom contient un "/" (par exemple "Gobo_Ind/Spd") ne peuvent pas être contôlés par TwisterEos pour le moment dû au fait qu'un message OSC utilise justement le "/" comme séparateur. Il existe un moyen de contourner cette limitation mais il demande de repenser entièrement la méthode de control des attributs.

- En cas de sélection de deux machines de type différents dans Eos, la liste des attributs ne s'actualisera pas correctement dans les menus déroulants de la vue FCB.

- Version 1.2 - 26 avril 2022

- Ajout de 3 pages de faders supplémentaires (pages 4 à 6) accessibles via un double push sur les boutons de sélection des pages.

- Reconfiguration de la vue FCB avec la possibilité désormais de contrôler 30 paramètres (au lieu de 15 précédemment). Les paramètres sont répartis sur 3 pages, suivant ainsi la même disposition que la vue FADER.

- Configuration des boutons 9 et 10 sur la vue FCB permettant d'étendre les fonctionnalités des boutons "paramètre" avec le même principe que la vue FADER.

Ces fonctionnalités sont l'inscription du nom de l'attribut dans la ligne de commande de Eos et l'appel de la position Home générale pour la ou les machine(s) actuellement selectionnée(s).

- Correction d'un bug concernant un décalage dans les paramètres en fonction du type de machine selectionné.

NB : cette version nécessite la reconfiguration matérielle du MFT avec le fichier adéquat (v1.2).

- Version 1.0 - 20 mars 2022

 

3. Contact

 

​Pour toutes questions ou suggestions, merci de privilégier la page Facebook de TwisterEos pour partager avec le plus grand nombre.

 

Vous pouvez également me contacter via les liens en haut à droite de cette page.

 

4. Remerciements

 

Merci à Thibault d'Aubert, Chef Électricien du Théâtre National de Strasbourg et Formateur Eos, pour les retours constructifs et les beta tests.

© 2022 Nicolas Bazoge


Tous droits réservés
copyrightfrance-logo9.gif