Nicolas Bazoge

Nicolas Bazoge est concepteur lumière et sonore pour les arts vivants.

En parallèle, il développe ses propres projets artistiques dans le domaine de la performance musicale interactive.


Ses recherches portent principalement sur les questions d'hybridation dans des contextes de performance scénique technologiquement médiatisée. Son travail se consacre à la création d'expériences sonores immersives, interactives et semi-improvisées, ainsi qu'à la promotion de l'expression individuelle par le biais  de systèmes d'interprétation développés spécifiquement et basés sur les technologies de captation du mouvement.

Ses sources sonores incluent la plupart du temps des objets et des instruments de musique auto samplés qu'il traite numériquement.

Biographie

Diplômé en 2004 de l'Institut Supérieur des Techniques du Spectacle (ISTS) à Avignon, Nicolas Bazoge intègre l’année suivante l’équipe du Centre Dramatique National de Bretagne à Lorient où il exerce pendant 12 ans en tant que régisseur lumière et assistant lumière auprès de nombreux·ses éclairagistes et metteur·e·s en scène (Éric Vigner, Arthur Nauziciel, Madeleine Louarn, Christophe Honoré, etc.) ainsi qu’en tournée dans des théâtres en France ou à l’étranger (Théâtres de l’Odéon, du Rond-Point, de Versailles, Théâtres Nationaux de Strasbourg, de Chaillot, de New-Delhi en Inde, etc.). Il crée également les lumières pour des compagnies et metteur·e·s en scène en résidence tel·le·s que Chloé Dabert, Tommy Millot ou Marc Lainé.

C’est dès l'enfance, au début des années 90, qu’il commence à exprimer sa sensibilité musicale par le biais de compositions à la guitare et au synthétiseur. Après trois années traumatisantes d’apprentissage de la guitare classique dans l’école municipale de son village, c’est en autodidacte qu’il poursuivra sa quête instrumentale. La démocratisation de la MAO (Musique Assistée par Ordinateur) au début des années 2000 conforte ce choix et lui ouvre alors une voie passionnante vers le Do It Yourself et l’autoproduction.

En 2005, il lance son projet artistique Nola’s key qui prend tout d’abord la forme d’un site internet sur lequel il regroupe et diffuse ses compositions musicales, ainsi que des remixes et des travaux graphiques. Ce projet évolue progressivement vers la création de performances live combinant expérimentations musicales, concepts lumière et travaux vidéo/scénographiques.


En 2006, il crée le buzz parmi les fans de Placebo en publiant un mashup intitulé Vivre son histoire composé à partir de samples du groupe et d’une interview en français du chanteur Brian Molko. Remarqué et diffusé sur RTL2 par l’animateur Francis Zégut, le titre parvient aux oreilles du groupe qui l’utilise pour la séquence d’ouverture de leurs concerts sur la tournée Meds.

Depuis 2007, il collabore avec diverses compagnies de théâtre et de danse contemporaine dont la compagnie lorientaise le Pôle pour laquelle il crée les bandes son pour des créations plateaux, ainsi que la musique pour certaines performances in situ qu'il interprète en live.

En septembre 2016, il reprend un cursus universitaire en master Création Numérique à l’Université Rennes 2 durant lequel il travaille sous la direction de Bruno Bossis sur les questions d'hybridation dans des contextes de performance scénique technologiquement médiatisée.
Dans le cadre de ce cursus, il propose en mars 2018 une performance musicale mettant un œuvre un dispositif de motion capture optique pour contrôler le son et la lumière grâce au mouvement. Ce projet donne lieu à une publication pour la conférence NIME (New Interface for Musical Expression) qu’il présente sur place en juin 2019 à Porto Alegre au Brésil.

Au printemps 2019, il crée l’association EGZOA basée à Lorient (56) afin de poursuivre ces travaux, de porter le projet Vis Insita, et de permettre d’une manière générale la création, la promotion et la diffusion de ses projets artistiques.

 

Ses influences vont des expérimentations sonores et performatives des années 60-70 (E.A.T., Laurie Anderson) aux musiques électroniques actuelles (Moderat, Trentemöller, Max Cooper), mais aussi de la Cold Wave (Joy Division) aux musiques indés des années 90 (Archive, Massive Attack, Placebo, Radiohead). Elles ne sont pas tant liées à des genres musicaux spécifiques qu'au caractère mental et introspectif de l'écoute qu'elles suscitent.

 

Dates clés

2019

         Vis Insita - Performance musicale et lumino-cinétique

         En cours de création

 

2018

Vis Insita (Principe) - Performance musicale et lumino-cinétique

2016

../MUTE  (reprise avec video mapping et scénographie)

2015

e-Vox - Performance musicale et expérimentation verbale participative

2014

../MUTE  - Performance multi-instrumentale seul en scène

2012

Wondergen - Album autoproduit de Nola's key

2010

Insides - Premier dispositif live de Nola's key

2008

Rencontre avec Katell Hartereau et Léonard Rainis de la compagnie de danse contemporaine Le pôle.

Composition de bandes son et performances live

2006

Vivre son histoire - Mashup utilisé par le groupe de rock Placebo pour l'ouverture de leurs concerts sur la tournée Meds

2005

Création de Nola's Key

Lancement du site animé encore accessible à cette adresse (plugin Adobe Flash Player nécessaire). Et si là était la clé ?

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Youtube Icon
  • Grey SoundCloud Icon

© 2012 - 2020 Nola's key

Tous droits réservés

copyrightfrance-logo9.gif