Les fractales (2/2)

03/09/2011

   Malgré leur apparente complexité et l'aspect purement mathématique relativement hermétique, il n'est pourtant pas difficile de créer soi-même une image fractale.

   Ceci grâce à Scott Draves qui en 1992 coda un algorithme open-source permettant de représenter graphiquement un type de fractales IFS nommées Flames. L'avantage des Flames par rapport aux fractales IFS standards est de permettre de reproduire un maximum de détails de la fractale et d'en améliorer la gamme colorimétrique afin de la rendre esthétiquement plus attrayantes.

     Ce code servi ensuite de base au début des années 2000 pour créer Apophysis, l'un des logiciels les plus répandus pour produire des Flames. Personnellement c'est celui que j'utilise, mais il en existe de nombreux autres, généralement dérivés de Apophysis, tels que Flam3, Ultra Fractal, FrOst ou Oxidizer sous Mac.

      Il est intéressant de noter que la manière de produire une image fractale avec ces logiciels rappelle en plusieurs points la sélection darwinienne. En effet, à partir d'une banque d'algorithmes de base, le processus créatif consiste à agir délicatement sur ses paramètres afin de générer des mutations successives jusqu'à l'obtention d'une fractale satisfaisante qui survivra là où les autres de sa branche se sont éteintes.

 

Ci-dessous une fractale de NK réalisée avec Apophysis

 

      Mais si grâce à ces logiciels il est désormais possible de créer facilement des images fractales, il est déjà beaucoup plus compliqué de produire de belles fractales, déjà d'un point de vue esthétique, car il faut parfois de longues heures de mutations, de colorisation et de recadrage avant d'arriver à la fractale parfaite, mais aussi d'un point de vue technique, car l'étape de rendu de l'image est essentielle et peut s'avérer excessivement longue en fonction de la qualité de la résolution que l'on souhaite obtenir (la plupart des fractales que je crée pour Nola's key sont en HD et mettent généralement entre 4 et 8 heures pour être calculées).

     De ce fait, et face à la popularité de plus en plus grande des fractales, Scott Draves a eu l'idée de créer Electric Sheep, un projet contributif où des milliers de créateurs de fractales peuvent envoyés leurs animations nommées Sheep dans une base de données sur laquelle les utilisateurs peuvent se connecter gratuitement, regarder les fractales (Electric Sheep peut s’installer en tant qu'économiseur d'écran) et voter pour celles qu'ils préfèrent. Ainsi cette masse d'utilisateurs interconnectés influent sur le flux final et il en résulte une œuvre globale qu'il serait impossible pour n'importe quel ordinateur individuel de calculer.

 

 Ci-dessous, un montage trouvé sur Youtube de différentes animations issues de Electric Sheep.

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

L'alunissant album de Radiohead

04/07/2016

1/7
Please reload

Posts récents
Please reload

Chercher par tags
Suivre Nola's key
  • Facebook Basic Square
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Youtube Icon
  • Grey SoundCloud Icon

© 2012 - 2020 Nola's key

Tous droits réservés

copyrightfrance-logo9.gif